Paul Bocuse

Chef cuisinier

Né à Collonges dans une famille de cuisiniers de père en fils, perpétuant la tradition depuis le XVIIe siècle et dans le même village, c’est tout naturellement que Paul Bocuse prend la relève. Sa carrière commence pendant la guerre, en tant qu’apprenti chez Claude Maret, au ‘Restaurant de la Soierie’ à Lyon. Il y apprend à faire le marché… noir. Il met cependant la cuisine entre parenthèse en 1944, date à laquelle il s’engage dans la Première Division Française Libre au BM 24. Mitraillé en Alsace, il est soigné à l’hôpital de campagne américain. De retour dans sa région, il continue son apprentissage chez la Mère Brazier au Col de la Luère, où il fait la cuisine, mais s’occupe également d’entretenir le jardin, de traire les vaches, de faire la lessive et le repassage… Il parfait enfin son apprentissage dans les années cinquante, à Vienne, chez Fernand Point. Distingué Meilleur Ouvrier de France en 1961, il obtient sa première étoile Michelin, transforme l’auberge-guinguette de son père et se voit attribuer la deuxième étoile, un an plus tard. En 1965, la troisième étoile vient couronner le chef. Il rebaptise alors l »Auberge du Pont de Collonges’ de son nom, ‘Paul Bocuse’, dont la réputation devient internationale.

Il est fait Chevalier de la Légion d’honneur par le président Valéry Giscard d’Estaing en 1975. La décoration, qui n’avait pas été attribuée à un cuisinier depuis 1919 (Auguste Escoffier), lui est remise lors d’une réception à l’Elysée, au cours de laquelle un repas de Chefs est servi aux invités. A cette occasion, il crée la Soupe aux truffes noires VGE et Maurice Bernachon crée le gâteau Président.

Au début des années 1980, il signe un contrat avec Disney, en association avec ses amis Roger Vergé et Gaston Lenôtre, pour l’exploitation des restaurants d’Epcot Center, le Disney World d’Orlando en Floride. Il ouvre ses premiers corners au Japon dans les magasins Daimaru, puis des boulangeries-pâtisseries et des épiceries fines portant son label.

En 1983, il devient, jusqu’en 1990, président de l’Association Euro-Toques qui regroupe plus de 3 000 cuisiniers en Europe.

En 1987, il crée le concours mondial de la cuisine (Bocuse d’Or), un des plus prestigieux concours de gastronomie du monde. Le président Jacques Chirac le fait officier de la Légion d’honneur.

Distinctions : Officier de l’ordre national de la Légion d’honneur

Ses thèmes préférés