Prospective et signaux faiblesTravailler en prospective nécessite d’agréger des connaissances variées ayant trait aussi bien à l’économie, la sociologie, l’urbanisme, les technologies… la vie des entreprises mais aussi à l’environnement, les échanges internationaux, les rapports consommateurs / entreprises, la psychologie des individus, etc. Prospective et signaux faibles, indispensable pour écrire l’avenir de votre entreprise.

La méthode utilisée – signaux faibles et scénarios dynamiques – lui est spécifique.

On lui demande d’ouvrir les esprits, de casser les codes, de rafraichir les esprits pour être le premier et pas la copie. Par les signaux faibles, il démontre à son auditoire comment l’observation de son environnement ou la lecture de la presse contiennent des idées surprenantes de futurs. Par la méthode des scénarios dynamiques, il ouvre chacun à des hypothèses de futurs que chacun croyait impossible et donne comme une évidence que « le principal risque est de ne pas prendre de risque ». Avec son expérience précédente, Philippe est apprécié pour le réalisme de ses interventions et les réponses pratiques qu’elles offrent. Il laisse aux spécialistes les choix stratégiques. Ses conférences se tiennent soit en introduction, soit en conclusion de colloques ou séminaires.

Anglais maîtrisé