Agence conférenciers UNIQUE & DIFFERENT - Cyprien VerseuxA 26 ans, après avoir passé 366 jours dans un dôme de 11m de diamètre dans les conditions attendues dans une base martienne, l’astrobiologiste est rentré sur Terre.  La simulation de mission sur Mars financée par la NASA avait pour but de tester à la fois les aspects humains et certaines technologies développées pour une expédition sur la Planète Rouge. Il s’est isolé pour un an dans un dôme, sur un volcan, avec 5 autres scientifiques et ingénieurs. Un axe de réflexion parmi beaucoup d’autres : le management des personnes indépendantes…

Le dôme de 140m2 qui accueille les scientifiques est planté sur le sur le volcan désert Mauna Loa, lui-même situé sur la plus grande île de l’archipel d’Hawaï. Un environnement proche de celui de Mars, que les scientifiques peuvent explorer deux fois par semaine lors d’études scientifiques sur le terrain – en combinaisons spatiales, bien sûr. Ce paysage ressemble à s’y méprendre aux images de Mars envoyées par Curiosity : un désert de roches marron-rouge, à perte de vue.

Comme s’ils y étaient. Pendant toute une année, un Français, Cyprien, une Allemande et quatre Américains se côtoient 24h sur 24, partagent des repas faits d’aliments déshydratés et ne prennent qu’une minute de douche par semaine. Leurs journées sont remplies par la recherche scientifique et ils ne sont jamais exposés à l’air libre. Tout est fait pour les mettre dans les conditions d’une mission sur la planète Mars, au point que même les moyens de communication fonctionnent à l’heure martienne. Un article occasionnel sur son blog et des emails qui mettent 20 minutes à arriver, pour simuler un délai de communication Terre/Mars, sont les seuls moyens dont il dispose pour donner de ses nouvelles.

L’objectif principal est de savoir si des scientifiques peuvent continuer à être performants et sains d’esprit dans les conditions d’un voyage sur Mars, caractérisé notamment par l’isolement et le confinement. Chacun des six équipiers effectue par ailleurs ses propres recherches. Le jeune astrobiologiste s’occupe de la survie : le projet sur lequel il travaille permettrait de produire des ressources à partir des matières premières qu’on peut trouver sur Mars, de façon à ne pas avoir à envoyer toutes les ressources depuis la Terre. La clé de son système : des organismes vivants. De nombreux thèmes de management sont exploitables avec cette fabuleuse expérience (Voir thèmes clés ci-dessous)

Anglais maîtrisé