Parler des violences sexuelles c’est dérouler une pelote de laine, suivre un fil le long duquel se trouvent des questions comme la place des femmes dans les organisations bien sûr mais aussi la qualité de vie au travail, la bienveillance, le respect de l’autre, la politesse, l’appréhension de la différence. Commencer à parler des violences sexuelles, c’est interroger la manière dont on travaille ensemble. Prévenir le harcèlement sexuel

Prévenir le harcèlement sexuel… Alors parlons en ! Installer des rapports respectueux entre les hommes et les femmes qui travaillent au sein d’une même entreprise c’est faire du bien à tout le monde : aux personnes en situation de handicap (qui parfois le cachent), aux personnes issues de minorités, aux femmes bien sûr mais aussi aux hommes. Parlons-en de ces hommes parfois obligés de travailler tard le soir, d’affirmer leur autorité, d’avoir une vision stratégique, de savoir gérer, organiser, manager… tout cela sans laisser place au moindre trouble, à la moindre faiblesse ou émotion.

Parler des violences sexuelles c’est apaiser une organisation dans son ensemble et avoir de meilleures relations de travail.

L’intervenante a vécu un épisode de violences sexuelles dans le cadre d’une activité militante : la fameuse « affaire Baupin ». L’enquête a démontré que les premiers faits dataient d’une vingtaine d’années. Près de 20 années se sont écoulées sans que rien ne se passe. Cela lui a permis de beaucoup réfléchir sur les raisons pour lesquelles une organisation prend une part active dans le fait de ne pas respecter les personnes qui y travaillent.

Créons des organisations respectueuses de chacun et chacune.

Anglais, traducteur nécessaire

Ses thèmes préférés