Il est des entreprenants capables de soulever des montagnes en s’appuyant sur le meilleur des capacités individuelles et collectives des hommes. Il s’agit souvent sportifs ou de grands aventuriers relevant des défis situés aux confins du possible. Depuis plus de vingt ans, ce manager de l’extrême développe un autre management  à 40 km de Paris.

En vingt ans, lui qui avait créé aux Mureaux (78), une association pour envoyer régulièrement un camion humanitaire en Bosnie a progressivement transformé son association en chantier d’insertion. Le taux de réinsertion y dépasse 80 % malgré des situations initiales extrêmement difficiles. Certains sortent de vingt ans de prison avec une image dégradée d’eux-mêmes, sans diplôme ni réseau. D’autres sont des réfugiés qui ont tout à construire. Pour surmonter leurs énormes difficultés, Jean-Marc Sémoulin leur propose de retrouver la fierté et choisi de valoriser leurs compétences : un ancien chef de bande aura des qualités de manager, un voleur de voitures sera un as de la mécanique.

Pour le retour à l’emploi, les candidats sont testés pendant quatre mois, puis proposés à des entreprises sur la seule parole de l’association, sans CV ni entretien d’embauche, leur salaire étant pris en charge pendant une semaine. Cela fonctionne le plus souvent : après vingt ans de prison, une personne est souvent très décidée à rattraper le temps perdu.

L’ultime défi,

Les cuisines du monde et le sens de l’hospitalité,

La fabrique de la fierté,

Un nouveau vivre ensemble très communicatif,

Une leçon de management d’une force rare. Elle revisite en effet de nombreux thèmes de l’entreprenariat classique : engagement personnel, adaptation au terrain, inventivité, opiniâtreté, obsession de faire (re)naître la fierté chez tous les interlocuteurs, révéler les talents, faire grandir l’autre. L’expérience des Mureaux ! Le manager de l’extrême à 40 km de Paris.

Anglais traducteur nécessaire

Ses thèmes préférés