Le Commandant de bord est devenu une personnalité publique dans la nuit du 24 août 2001 alors qu’il réussit l’atterrissage d’urgence d’un Airbus A-330 aux Açores, au Portugal. Un vol de routine qui s’est transformé en urgence encore jamais vue dans le monde de l’aviation. Tous les passagers et membres de l’équipage sont sains et saufs ; c’est tout un exploit. Panne au-dessus de l’Atlantique – Le leadership de crise est d’une richesse infinie au regard de ses thèmes favoris. Découvrez de quelle façon le Commandant a réussi à travailler avec le 30% de capacité de l’avion qui fonctionnait toujours, plutôt que de pleurer le 70% qu’il venait de perdre. Beaucoup d’entreprises vivent actuellement de gros changements organisationnels ou des défis importants, le Commandant saura les inspirer via l’histoire incroyable de son fameux atterrissage. « Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir ! »…

Le commandant de bord est un pilote d’avion civil québécois. Le 24 août 2001, commandant de bord de l’Airbus A330 sur le vol d’Air Transat 236 entre Toronto et Lisbonne, il réussit avec son copilote un atterrissage d’urgence sur la piste de la base de Lajes, aux Açores, sans moteurs et après un vol plané de plus de 20 minutes à cause d’une fuite de carburant 4h après le décollage, sauvant ainsi la vie de ses 291 passagers et des 13 membres d’équipage.

Il réalise un exploit exceptionnel. Il a su faire face à une situation critique en utilisant judicieusement son expérience, ses compétences et son équipage. Comme il le répète depuis : il n’a fait que son travail ! Assurer la sécurité des passagers. Bien sûr, mais quels sont les éléments qui ont permis d’éviter la catastrophe ? L’expérience du Commandant sert à chacun d’entre nous, tant au niveau personnel que professionnel. Plusieurs entreprises ont vu leur réalité changer depuis les événements du 11 septembre 2001. Toutes doivent faire face à de nouveaux défis. Comment faire pour affronter une situation qui à prime à bord semble sans issue ?

Touchant la piste à une vitesse excessive (environ 370 km/h), l’Airbus freine à temps, grâce aux freins d’urgence et surtout à la longueur de la piste (4km) due au fait que c’est une base militaire, une piste d’atterrissage d’urgence pour les navettes spatiales américaines. S’il n’y était pas parvenu, l’Airbus aurait probablement effectué une chute mortelle pour ses passagers, la piste se finissant par une falaise. Huit des dix pneus ont éclaté, l’atterrissage est brutal, mais l’avion ne prend pas feu. Tous les passagers et membres d’équipage sortent sur les toboggans d’urgence. Les pilotes sont traités en héros.

Il faut toutefois noter que si la panne s’était déclarée plus tôt, ou si les vents avaient été défavorables, l’avion n’aurait peut-être pas pu atteindre en plané cette piste d’atterrissage de secours et aurait été contraint d’amerrir, dans des conditions très dangereuses.

Que votre équipe ait besoin d’inspiration pour affronter les changements à venir ou de félicitations pour le travail accompli, le Commandant Piché saura les toucher et les inspirer tant sur le plan personnel que professionnel :

 Croire : Si vous y croyez, les autres vous suivront et la solution s’imposera d’elle-même.

Prise de décision : En situation de crise ou de changement, la prise de décisions devient essentielle ; primordiale si votre vie en dépend.

Gestion de stress : Comment réussir à gérer son propre stress alors que nous savons mieux que quiconque que l’enjeu n’est rien de moins que la mort de 304 personnes.

Communication : Comment communiquer ses commandes à son équipage et éviter que la panique s’empare de l’équipe alors que chacun fait face à sa propre mort.

Leadership et responsabilités :L’importance de prendre les commandes et d’assumer un rôle de leader.

Expérience : Quand la technologie nous laisse tomber ou qu’un gros changement survient ; cela ne nous enlève pas notre expérience et cela n’a pas de prix.

Anglais maîtrisé

Ses thèmes préférés