Cette primatologue a étudié au quotidien les groupes de macaques du Japon (sur 10 années) et de babouins de Guinée (pendant 20 ans) du Parc Zoologique de Paris. En charge de la gestion de ces deux groupes au fonctionnement totalement différent, Delphine Roullet a dû comprendre les règles et identifier le rôle de chaque individu pour maintenir l’équilibre d’une organisation sociale complexe. Organisation sociale chez les primates ? Que révèle-elle sur nous et quels enseignements en tirer ?

Au cours de ses nombreuses années d’observation elle est le témoin de l’évolution de ces deux groupes tout au long de leur vie et à l’occasion en particulier de l’introduction de nouveaux mâles, de l’ascension et de la chute de dominants, des changements de hiérarchie, des alliances et de l’explosion d’un groupe.

Elle a constaté l’investissement de quelques-uns dans la cohésion du groupe, leur intelligence sociale et l’incapacité d’autres à trouver leur place.

Deux microcosmes dont le fonctionnement n’est pas si éloigné de celui de nos sociétés et dont l’équilibre parfois fragile repose sur les liens que ces primates ont su construire au fil du temps et dont on a beaucoup à apprendre en termes de relations sociales.

Nous remercions les auteurs pour la qualité des images : G.Beauché/Gédéon, F. Derive, S. Meys et F. Perroux.

Anglais européen maîtrisé

Ses thèmes préférés